Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 21:05

 Il y a 16 ans, exactement,  un ami et surtout mon maître en politique a disparu.

 

Libération du 18/7/98

 

"L'ancien sénateur-maire PS de Clermont-Ferrand a mis fin à ses

jours,  à son domicile, à l'âge de 73 ans. Claire, son épouse, a tenté de l'accompagner dans la mort. Elle se trouve en réanimation à l'hôpital de Clermont-Ferrand mais ses jours ne sont pas en danger. Le couple a adressé des lettres à ses enfants et à ses proches pour expliquer son geste. Le journal la Montagne a aussi reçu un paquet contenant un manuscrit d'une vingtaine de pages sur le début de l'histoire d'amour des Quilliot écrit par l'ancien maire. Dans une lettre au quotidien cosignée «Roger et Claire Quilliot», le couple évoque longuement le problème du suicide et délivre une sorte de testament politique. «Nous partons en paix, au moment où une gauche modeste et généreuse l'emporte à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme et en France. Qu'on se le dise pourtant: il faut toujours peser dans la balance pour rééquilibrer l'injustice. L'ordre est sans cesse remis en cause par le mouvement de la vie; la peste est toujours menaçante; le monstre du racisme et de l'intolérance rase toujours les murs sous les couleurs du Front national et des éternels vichyssois. Rien n'est jamais acquis à l'homme; mais au total, en lui, il y a plus à admirer qu'à blâmer.» Le couple conclut en citant Albert Camus et son Mythe de Sisyphe. Roger Quilliot a ajouté à la main: «Voilà. Nous avons fait notre temps. Je n'ai pas un tempérament de spectateur! ["] Bon courage.»

Roger Quilliot était confronté depuis plusieurs années à des problèmes de santé qui l'avaient conduit à quitter peu à peu la politique. Le 14 juillet, il s'était rendu dans les locaux du quotidien la Montagne et avait remis lui-même à la rédaction un communiqué annonçant qu'il abandonnait le mandat de sénateur du Puy-de-Dôme, qu'il occupait depuis 1974. Un an auparavant, il avait cédé le siège de maire de Clermont-Ferrand, qu'il détenait depuis 1973.

Ministre de l'Urbanisme et du Logement dans les trois gouvernements de Pierre Mauroy (1981-1983), Roger Quilliot avait été l'auteur de la loi du 12 juin 1982 qui régit les rapports entre bailleurs et locataires et à laquelle son nom reste attaché. Il était aussi le plus fervent défenseur de la ville de Clermont-Ferrand. Il avait battu aux dernières municipales son adversaire de toujours en Auvergne, l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing. En 1991, Roger Quilliot avait démissionné avec fracas de son poste de maire, justifiant son geste par le fait que les pouvoirs publics se désintéressaient de l'agglomération clermontoise.

Fustigeant les «énarques» des ministères qui «font perdre un temps fou» aux parlementaires dans leur action pour le développement, il avait repris sa fonction un mois plus tard après avoir obtenu de la part d'Edith Cresson quel-ques mesures en faveur de sa ville.

Libre d'esprit, érudit, Roger Quilliot était d'abord un intellectuel. Agrégé de lettres, docteur ès lettres, il avait préparé l'édition complète dans la Pléiade des oeuvres d'Albert Camus, dont il était l'ami. Et affirmait être toujours guidé dans son action par les principes de «moralisme universel» chers à l'auteur de l'Etranger.

Membre du comité directeur de la SFIO puis du PS, entre 1963 et 1969, proche de Defferre et de Mauroy, il était partisan de «l'ouverture» vers les «nouvelles couches sociales» et avait été l'un des premiers défenseurs de l'union de la gauche."

Roger m'avait l'honneur de me prendre dans son équipe rapprochée en particulier lors des campagnes électorales dont celle des législatives de 86.

Roger était un homme intègre, un honnête homme au sens du 18 iéme .

Il considérait qu'être un élu était un honneur et que la rigueur , l'honnêteté , la responsabilité devant les électeurs devaient être les valeurs de l'élu et cela tous les jours .

Politiquement, nous avions des passes d'armes carabinées mais Camus était souvent là.

Je me souviens de réunions devant des assemblées de 10 ou de 300 personnes où sa démarche de pédago était présente.

Je me souviens de rencontres à 7h du mâtin dans des petits villages de la montagne auvergnate où se téléscopait le blanc limé, le café baptisé, voir le champagne.

Je me souviens de balades dans Clermont et de partir téléphoner dans les 5mn aux services techniques pour un trou dans une chaussée.

Je me souviens de RDV dans son bureau où un ingénieur des services techniques se faisaient "enguirlander" sur les dépassements de devis pour une école.

Je me souviens du "coup" que nous (cabinet et adjoints) lui avons fait de remplacer sa voiture de fonction (une 304 pourrie où nous pouvions faire un trou dans la carrosserie avec un doigt) en douce .

Une des dernières fois où j'ai vu Roger est lors du calamiteux congrès de Rennes en mars 90, je représentais la Sarthe et les entreprises et lui le Puy de Dôme . Nous étions catastrophés par ce congrés.

Roger et Claire avaient décidé dés l'atteinte de la maladie de Roger (coeur) de partir comme le disait Camus.

Oui Roger fut pour moi un ami et mon Maïtre politique.


Partager cet article

Repost 0
Published by jakin - dans La politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jakin
  • Le blog de jakin
  • : autodidacte, socialiste, hédoniste
  • Contact

Texte Libre

  • “Il n'y a qu'une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c'est la peur d'échouer.”   Paulo Coelho
  • Comme écrivait Barthes dans « Mythologies » (à l'époque du poujadisme, ce mouvement de promotion du bon sens), c'est un concept qui empêche « d'imaginer l'autre »
  • "Les prétres (rabbins,curés, pasteurs, imams,bonzes etc)ne sont pas ce qu'un vain peuple pense" , "Notre crédulité fait toute leur science"   Voltaire
  • "L'absurde n'est pas un savoir, c'est un état acquis par la confrontation consciente de deux forces. Maintenir cet état demande une lucidité et nécessite un travail, l'absurde c'est la conscience toujours maintenue d'une « fracture entre le monde et mon esprit »"  Camus
  • "Connais toi, toi-même"  Socrate
  •   "Jouis et fais jouir, sa ns faire de mal ni à toi ni à personne :voilà, je crois, toute la morale »    Chamfort
  • "Les suppositoires à la nitroglycérine sont beaucoup plus efficaces que ceux à la glycérine pure, mais se révèlent beaucoup plus bruyants."    Pierre Dac

Recherche

Des mots et maux

La laïcité fait peur:

  • Peur de rendre les gens humains
  • Peur que les humains réfléchissent à leur condition d'humain
  • Peur de rendre les petits d'hommes devenir des êtres pensants par eux-même
  • Peur de voir se cotoyer des hommes croyants et non croyants
  • Peur que les femmes et hommes aient les mêmes droits
  • Peur que le blanc, le noir, le jaune, le basané, le rouge vivent en harmonie
  • Peur que les différences sexuels existent