Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 21:05

 Il y a 16 ans, exactement,  un ami et surtout mon maître en politique a disparu.

 

Libération du 18/7/98

 

"L'ancien sénateur-maire PS de Clermont-Ferrand a mis fin à ses

jours,  à son domicile, à l'âge de 73 ans. Claire, son épouse, a tenté de l'accompagner dans la mort. Elle se trouve en réanimation à l'hôpital de Clermont-Ferrand mais ses jours ne sont pas en danger. Le couple a adressé des lettres à ses enfants et à ses proches pour expliquer son geste. Le journal la Montagne a aussi reçu un paquet contenant un manuscrit d'une vingtaine de pages sur le début de l'histoire d'amour des Quilliot écrit par l'ancien maire. Dans une lettre au quotidien cosignée «Roger et Claire Quilliot», le couple évoque longuement le problème du suicide et délivre une sorte de testament politique. «Nous partons en paix, au moment où une gauche modeste et généreuse l'emporte à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme et en France. Qu'on se le dise pourtant: il faut toujours peser dans la balance pour rééquilibrer l'injustice. L'ordre est sans cesse remis en cause par le mouvement de la vie; la peste est toujours menaçante; le monstre du racisme et de l'intolérance rase toujours les murs sous les couleurs du Front national et des éternels vichyssois. Rien n'est jamais acquis à l'homme; mais au total, en lui, il y a plus à admirer qu'à blâmer.» Le couple conclut en citant Albert Camus et son Mythe de Sisyphe. Roger Quilliot a ajouté à la main: «Voilà. Nous avons fait notre temps. Je n'ai pas un tempérament de spectateur! ["] Bon courage.»

Roger Quilliot était confronté depuis plusieurs années à des problèmes de santé qui l'avaient conduit à quitter peu à peu la politique. Le 14 juillet, il s'était rendu dans les locaux du quotidien la Montagne et avait remis lui-même à la rédaction un communiqué annonçant qu'il abandonnait le mandat de sénateur du Puy-de-Dôme, qu'il occupait depuis 1974. Un an auparavant, il avait cédé le siège de maire de Clermont-Ferrand, qu'il détenait depuis 1973.

Ministre de l'Urbanisme et du Logement dans les trois gouvernements de Pierre Mauroy (1981-1983), Roger Quilliot avait été l'auteur de la loi du 12 juin 1982 qui régit les rapports entre bailleurs et locataires et à laquelle son nom reste attaché. Il était aussi le plus fervent défenseur de la ville de Clermont-Ferrand. Il avait battu aux dernières municipales son adversaire de toujours en Auvergne, l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing. En 1991, Roger Quilliot avait démissionné avec fracas de son poste de maire, justifiant son geste par le fait que les pouvoirs publics se désintéressaient de l'agglomération clermontoise.

Fustigeant les «énarques» des ministères qui «font perdre un temps fou» aux parlementaires dans leur action pour le développement, il avait repris sa fonction un mois plus tard après avoir obtenu de la part d'Edith Cresson quel-ques mesures en faveur de sa ville.

Libre d'esprit, érudit, Roger Quilliot était d'abord un intellectuel. Agrégé de lettres, docteur ès lettres, il avait préparé l'édition complète dans la Pléiade des oeuvres d'Albert Camus, dont il était l'ami. Et affirmait être toujours guidé dans son action par les principes de «moralisme universel» chers à l'auteur de l'Etranger.

Membre du comité directeur de la SFIO puis du PS, entre 1963 et 1969, proche de Defferre et de Mauroy, il était partisan de «l'ouverture» vers les «nouvelles couches sociales» et avait été l'un des premiers défenseurs de l'union de la gauche."

Roger m'avait l'honneur de me prendre dans son équipe rapprochée en particulier lors des campagnes électorales dont celle des législatives de 86.

Roger était un homme intègre, un honnête homme au sens du 18 iéme .

Il considérait qu'être un élu était un honneur et que la rigueur , l'honnêteté , la responsabilité devant les électeurs devaient être les valeurs de l'élu et cela tous les jours .

Politiquement, nous avions des passes d'armes carabinées mais Camus était souvent là.

Je me souviens de réunions devant des assemblées de 10 ou de 300 personnes où sa démarche de pédago était présente.

Je me souviens de rencontres à 7h du mâtin dans des petits villages de la montagne auvergnate où se téléscopait le blanc limé, le café baptisé, voir le champagne.

Je me souviens de balades dans Clermont et de partir téléphoner dans les 5mn aux services techniques pour un trou dans une chaussée.

Je me souviens de RDV dans son bureau où un ingénieur des services techniques se faisaient "enguirlander" sur les dépassements de devis pour une école.

Je me souviens du "coup" que nous (cabinet et adjoints) lui avons fait de remplacer sa voiture de fonction (une 304 pourrie où nous pouvions faire un trou dans la carrosserie avec un doigt) en douce .

Une des dernières fois où j'ai vu Roger est lors du calamiteux congrès de Rennes en mars 90, je représentais la Sarthe et les entreprises et lui le Puy de Dôme . Nous étions catastrophés par ce congrés.

Roger et Claire avaient décidé dés l'atteinte de la maladie de Roger (coeur) de partir comme le disait Camus.

Oui Roger fut pour moi un ami et mon Maïtre politique.


Repost 0
Published by jakin - dans La politique
commenter cet article
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 20:19

Dans cette compilation sur les 3 principaux partis: PS, UMP et F-Haine, choix le plus exaustif possible, il est intéressant de constater d'abord le nombre, la teneur de la condamnation et aussi quel peut en être les conséquences pour la vie des français . 

Liste des condamnations et mises en examen du PS

  1. Anne Hidalgo condamnée en 2012 à 40 000 € d'amende pour infraction à la législation sur la durée du travail.
  2. Bernard Granier condamné en 2011 pour corruption.
  3. Bertrand Delanöe condamné en 2010 pour atteinte au droit du travail.
  4. Catherine Trautmann condamnée en 1999 pour diffamation.
  5. Christian Bourquin condamné en 2012 pour délit de favoritisme.
  6. Claude Pradille condamné en 1995 pour corruption.
  7. Edmond Hervé condamné en 1999 pour manquement à une obligation de sécurité dans l'affaire du sang contaminé.
  8. Elie Pigmal condamné en 2012 pour délit de favoritisme.
  9. François Bernardini condamné en 2001 pour ingérence, détournement de fonds publics, abus de confiance et abus de biens sociaux.
  10. François Xavier Bordeaux condamné en 2011 pour abus de faiblesse
  11. Georges Frêche (ex PS) condamné régulièrement en fin de carrière pour de multiples dérapages verbaux.
  12. Harlem Desir condamné en 1998 pour recel d'abus de confiance.
  13. Henri Emmanuelli condamné en 1997 pour trafic d'influence.
  14. Jack Lang condamné en 2008 pour rupture de contrat.
  15. Jack Mellick condamné en 1997 dans l'affaire OM-VA pour faux témoignage.
  16. Jeanine Ecochard condamnée en 1998 dans l'affaire Urba(financement occulte du PS).
  17. Jean-Christophe Cambadélis condamné en 2006 pour l'affaire de la MNEF.
  18. Jean-François Noyes mis en examen en 2012 dans le cadre de l'Affaire Guérini pour association de malfaiteurs en vue de trafic d'influence et recel de trafic d'influence.
  19. Jean-Marc Ayrault condamné en 1997 pour délit de favoritisme.
  20. Jean-Noel Guérini mis en examen en 2011 pour prise illégale d'intérêt et trafic d'influence.
  21. Jean-Paul Huchon condamné en 2007 pour prise illégale d'intérêt et en 2011 par le Conseil d'Etat.
  22. Jean-Pierre Balduyck condamné en 2005 pour favoritisme a fait appel de sa condamnation.
  23. Jean-Pierre Destrade condamné en 2005 pour escroquerie et trafic d'influence.
  24. Khadija Aram (ex PS) condamnée en 2011 pour trafic d'influence et abus de confiance.
  25. Malek Boutih condamné en 2006 pour diffamation.
  26. Michel Delebarre condamné en 2005 dans l'Affaire des Ecoutes Téléphoniques.
  27. Michel Laignel condamné en 2006 pour faux, usage de faux, délit de favoritisme, prise illégale d'intérêt, et détournement de fonds.
  28. Michel Pezet condamné en 1998 pour recel de fonds utilisés [pour un financement politique] en dehors de tout enrichissement personnel. 
  29. Mohamed Abdi condamné en 2007 pour escroquerie.   
  30. Monique Delessard condamné en 2010 pour mariage illégal.
  31. Olivier Spithakis condamné en 2005 dans l'affaire de la MNEF. 
  32. Patrick Sève mis en examen en 2011 pour octroie injustifié de marchés publics et soustraction de fonds publics.  
  33. Pascal Buchet reconnu coupable en 2012 de harcèlement moral après le suicide d'une de ses collaboratrice.  
  34. Philippe Sanmarco condamné en 1997 pour complicité de trafic d'influence dans l'affaire du financement occulte du PS, l'Affaire Urba. 
  35. Pierre Mauroy condamné en 2011 pour emploi fictif. 
  36. Pierre Moscovici condamné en 2001 pour atteinte au droit à l'image.
  37. René Teulade condamné en juin 2011 pour abus de confiance. 
  38. Robert Gaïa condamné en 2002 pour favoritisme. 
  39. Ségolène Royal condamnée en 2008 pour licenciements abusifs.  
  40. Serge Andréoni mis en examen en 2011 pour complicité de trafic d'influence dans le cas de l'affaire Guérini.
  41. Sylvie Andrieux mise en examen en 2010 pour complicité de tentative d'escroquerie et de détournements de fonds publics dans l'affaire du financement présumés à hauteur de 700 000 € d'associations présumées fictives.
  42. Yacine Chaouat condamné en 2011 en appel pour violences conjugales  

 

  

Listes des condamnations et mises en examen de l'UMP

 

  1. Alain Agostini (UMP) 2008, condamné pour proxénétisme aggravé en bande organisée.
  2. Alain Carignon (UMP) 1999, condamné pour corruption, abus de biens sociaux et subornation de témoins.
  3. Alain Ferrand (UMP) 2006, condamné pour faux et usage de faux. 1998, condamné pour prises illégales d’intérêts et condamné pour fraude fiscale.
  4. Alain Juppé (UMP) 2007, condamné pour abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt.
  5. Alain Tuduri (UMP) 2009-2010, condamné pour discrimination raciale, pour avoir préempté les biens immobiliers que voulait acheter des personnes d’origines étrangères dans sa commune.
  6. Axel Poniatowski (UMP) 2010, condamné pour diffamation.
  7. Brice Hortefeux (UMP) 2010, condamné pour atteinte à la présomption d’innocence. Il a également été condamné pour injure non publique envers un groupe de personnes à raison de leur origine. Le Parquet Général a requis sa relaxe, la décision a été mise en délibéré au 15 septembre.
  8. Brigitte Barèges (UMP) 2011, condamnée pour refus de mariage.
  9. Bruno Sandras (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.
  10. Charles Fabre (UMP) 2010, mis en examen pour favoritisme.
  11. Charles Pasqua (UMP) 2009 à 2010, condamné pour trafic d’influence, pour favoritisme, pour faux, financement illégal de campagne et abus de confiance. Il est cité dans l’affaire de recel d’abus de biens sociaux pour l’association France Afrique Orient. Il également mentionné dans l’affaire du financement occulte du ministère de l’Intérieur et de l’Union des groupements d’achats publics.Christian Vanneste (UMP) 2006 et 2007, condamné pour propos homophobes, condamnation confirmée par la Cour d’Appel puis annulée par la Cour de Cassation. Il avait déclaré l’homosexualité inférieure à l’hétérosexualité et que l’homosexualité était une menace pour l’humanité.
  12. Claude Polony (UMP) 2001-2009, reconnu coupable de prise illégale d’intérêt, favoritisme et détournements de fonds.
  13. Daniel Simonpieri (FN puis UMP), condamné pour favoritisme, fausses factures et emploi fictif. Il avait déjà été condamné pour harcèlement moral.
  14. Damien Meslot (UMP) 2010, condamné pour outrage à magistrat, mis en examen pour atteinte ou tentative d´atteinte à la sincérité d´un scrutin.
  15. Denis Gautier-Sauvagnac (UMP) 2008, mis en examen pour blanchiment d’argent.
  16. Denis Jacquat (UMP) 2011, condamné pour abus de confiance et infraction à la législation sur le financement des campagnes électorales.
  17. Didier Schuller (RPR-UMP) 1994, il s’enfuit aux Bahamas après la révélation d’une tentative de déstabilisation du juge Éric Halphen puis il continue sa cavale en Dominique Républicaine où il bénéficie d’une protection diplomatique, avant de revenir en France.> 2005, condamné pour financement illégal de sa campagne.> 2007, condamné pour avoir fait financer de façon occulte des activités politiques.
  18. Dominique Paillé (UMP) 2004, condamné pour abus de confiance.
  19. Frédéric Chazal (UMP) 2010, condamné pour diffamation.
  20. Gaston Flosse (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.
  21. Georges Tron (UMP) 2011, mis en examen pour harcèlement sexuel, agression sexuelle et viol.
  22. Gérard Dezempte (UMP) 2006, condamné pour discrimination.
  23. Gérard Larrat (UMP) 2011, condamné pour constitution de partie civile abusive ou dilatoire dans le but de nuire à son adversaire socialiste.> 2011, mis en examen pour complicité d’atteinte à la sincérité du scrutin, complicité de faux administratif et usage et complicité de manà...“uvre frauduleuse tendant à l’exercice irrégulier du vote par procuration, son élection a été annulée.
  24. Gilles Forray (UMP) 2006, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.
  25. Guy Drut (UMP) 2005, condamné pour avoir bénéficié d’un emploi fictif.Guy Wildenstein (UMP) 2011, mis en examen pour recel d’abus de confiance.
  26. Henry Chabert (UMP) 2002, condamné pour recel d’abus de biens sociaux.
  27. Jacques Blanc (UMP) 2009, mis en examen pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêt.
  28. Jacques Masdeu-Arus (UMP) 2006 à 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.
  29. Jacques Myard (UMP) 2009, condamné pour diffamation.Jean Reynaud (UMP) 2004, condamné pour prise illégale d’intérêt. 2006, condamné pour harcèlement moral et dégradation des conditions de travail.
  30. Jean Tiberi (UMP) 2009, condamné pour occupation illégale des locaux de sa permanence et fraude aux électeurs.
  31. Jean-Louis Garnier (UMP) 2011, condamné pour coups et blessures.
  32. Jean-Louis Masson (UMP) 1997, condamné pour avoir financé la campagne d’un concurrent afin d’affaiblir sa rivale à droite.
  33. Jean-Paul Alduy (UMP) 2008, son élection est annulée pour fraude.
  34. Jean-Paul Fournier (UMP) 2009 à 2010, condamné pour prise illégale d’intérêt.
  35. Joëlle Ceccaldi-Raynaud condamnée (UMP) 2006, condamnée pour diffamation et complicité de diffamation.
  36. Joëlle Ferrand (UMP) 2010, condamnée pour prise illégale d’intérêt et malversations.
  37. Laurence Spicher-Bernier (UMP) 2010 à 2011, condamnée pour exercice illégal de la profession d’avocat et escroquerie.
  38. Lionel Cressiot (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.
  39. Lucette Michaux-Chevry (UMP) 2002, condamnée pour favoritisme dans l’attribution de marchés publics.
  40. Manuel Aeschlimann (UMP) 2009, condamné pour favoritisme dans l’attribution d’un marché public.
  41. Marie-Jeanne Bozzi (UMP) 2002, condamnée pour proxénétisme aggravé, association de malfaiteurs et dissimulation de travail clandestin.> 2007, condamnée pour soustraction au paiement de l’impôt, omission de déclaration et fraude fiscale.> 2009, mise en examen pour association de malfaiteurs en vue de la commission d’un homicide en bande organisée.
  42. Maurice Gutman (UMP) 2010, condamné pour proposition sexuelle à une mineure de 12 ans.
  43. Michel Buillard (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.
  44. Michel Habig (UMP) 2006, condamné pour avoir fait incendier 14 caravanes appartenant à des Roms installées sur un terrain municipal.
  45. Nicolas Bazire (UMP) 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.
  46. Olivier Deleu (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.Olivier Rey (UMP) 2008, condamné pour violences, menaces et dégradation grave du bien d’autrui à raison de la religion.
  47. Pascal Buchet (UMP) 2007-2011, condamné pour harcèlement moral ayant mené au suicide.
  48. Patrick Balkany (UMP) 2003, condamné pour injure publique et pour diffamation. 1999, condamné pour avoir rémunéré aux frais du contribuable trois personnes désignées comme des employés municipaux mais qui ne s’occupaient que de son appartement de Levallois-Perret et de sa résidence secondaire près de Giverny.
  49. Philippe Brun (UMP) 2011, condamné pour fraudes et multiples abus de biens sociaux.Pierre Bédier (UMP) 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.
  50. Philippe Pemezec (UMP) 2010, condamné pour injures. 2007, condamné pour irrégularités lors de sa campagne, son élection sera annulée.Renaud Donnedieu de Vabres (UMP) 2004, condamné pour blanchiment d’argent.> 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.
  51. René Vestri (UMP) 2009, condamné pour travail dissimulé.> 2010, mis en examen pour blanchiment à titre habituel et en bande organisée, trafic d’influence et association de malaiteurs.
  52. Richard Cazenave (UMP) 1999, condamné pour abus de biens sociaux.> 2004, condamné pour recel et complicité d’abus de biens sociaux.
  53. Serge Dassault (UMP) 1998, condamné pour corruption. 2010, condamné pour procédure abusive.> 2009, condamné pour avoir acheté des voix lors des municipales.
  54. Thérèse Aillaud (UMP) 2002, condamnée pour détournement de fonds publics.
  55. Thierry Gaubert (proche de l’UMP, collaborateur de Sarközy) 2008, mis en examen pour abus de biens sociaux et escroquerie.> 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.
  56. Thierry Leprince (UMP) 2007, condamné pour viol sur une mineure de 12 ans.
  57. Vincent Toni (UMP) 2008 et 2011, condamné pour corruption passive.
  58. Xavier Dugoin (UMP) 1997, condamné pour trafic d’alcool, salaires fictifs et corruption.> 1999 à 2000, condamné pour abus de confiance, détournement de fonds publics, falsification de documents administratifs et prise illégale d’intérêt.> 2001, mis en examen dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs du conseil général de l’Essonne, cette procédure sera annulée pour vice deforme.2010
  59. un cadre de l’UMP dont le nom n’a pas été diffusé a été mis en examen pour vol de carte bancaire d’un ancien dirigeant et pour le piratage, lors de la guerre interne à l’UMP 31, de l’ordinateur de l’ex-présidente Christine de Veyrac.> Les policiers ont retrouvé des objets acquis frauduleusement au domicile du jeune homme.
  60. L’UMP condamnée pour atteinte au droit à l’image avec son LipDub en diffusant pour le clore la photo d’une jeune femme n’y ayant pas consenti.
  61. L’UMP, à l’origine de la loi Hadopi, condamnée pour piratage d’une musique de MGMT utilisée lors de leurs meetings et pour illustrer plusieurs vidéos diffusées sur Youtube.
  62. André Santini avait été mis en examen le 30 mai 2006 pour «prise illégale d'intérêt», «faux et usage de faux» et «détournement de fonds publics».
  63. UMP Eric Woerth mis en examen jeudi 9 février 2012, cette fois pour "recel" dans l'enquête sur l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt, a déclaré son avocat. 

 

Listes des condamnations de membres du FN ou FN lui-même:

 

  1. Le Front National 1992-1996, condamné pour avoir vendu une investiture.
  2. Le Front National 2002, condamné pour avoir utilisé de manière dévalorisante l’image d’une personne.
  3. Le Front National 2002, condamné pour avoir utilisé sur son site les clichés protégés de l’AFP.
  4. Le Front National 2008, condamné pour avoir utilisé sans autorisation, en la détournant, la célèbre photo du « Che au béret et à l'étoile ». 
  5. Le Front National 2007-2009, condamné à rembourser plus de 6,3 millions d'euros de dettes majorées de près de 600 000 euros d'intérêts à Fernand Le Rachinel.
  6. Le Front National 2009, condamné à détruire ses tracts.
  7. Le Front National 2010, condamné à retirer ses affiches litigieuses.
  8.  1995, trois colleurs d’affiches du Front National ont été condamnés pour le meurtre d’Ibrahim Ali-Abdallah.
  9. 2004, un membre du Front National dont l’identité n’a pas été révélée a été mis en examen et écroué pour la profanation de 127 tombes du cimetière juif de Herrlisheim.
  10. 2007, un membre du Front National dont l’identité n’a pas été révélée a été mis en examen pour l’assassinat de Karim Zaiter, un pilote de quad, la veille de Noël, puis incarcéré.  Il affirme avoir tiré au hasard sur un des engins qui tournaient sur le square sans vouloir tuer.
  11. 2009, quatre membres du Front National dont les noms n’ont pas été révélés ont été condamnés pour coups et blessures après avoir attaqué un homme noir une fois le repas patriotique organisé par le FN terminé.
  12. Alexandre Gabriac (FN) 2007, mis en examen pour ses liens étroits avec un commando d'extrême-droite ayant tenté de cambrioler un stand de tir à Saint-Andéol-le-Château, dont l'aventure s'est terminée par le meurtre du Gendarme Ambrosse.
  13. 2009, condamné pour apologie de crime contre l'humanité, injures à caractère raciste et violences volontaires ayant entraîné une incapacité de travail supérieure à 8 jours 
  14. Alexandre Simonnot (FN) 2006-2010, condamné pour avoir détruit un préservatif géant à l'occasion de la journée mondiale contre le Sida.
  15. Antoinette Martinet (FN) 1997 à 1998, condamnée pour provocation à la haine, à la violence et à la discrimination.
  16. Bruno Gollnisch (FN) 2004-2007, condamné en première instance et par le Conseil d'État pour contestation de l'existence de crime contre l'humanité (négationnisme), la Cour de Cassation va pourtant casser sans renvoi l'arrêt de la cour d'appel. 2008-aujourd’hui, poursuivi en justice pour incitation à la haine raciale.
  17. Bruno Mégret (Fondateur du MNR et membre du FN) 1998, condamné pour avoir tenu des propos sur l’inégalité des races. 2002-2002, condamné pour avoir envoyé aux frais de la commune de Vitrolles plusieurs milliers de lettres appelant à parrainer sa candidature pour l'élection présidentielle.2006, condamné pour détournement de fonds.
  18. Calude Jaffres (FN) 1997, condamné pour usurpation de fonction.
  19. Catherine Mégret (FN) 1998 et sa Mairie de Vitrolles furent condamnés pour discrimination et incitation à la discrimination. 2002, condamnée pour avoir envoyé aux frais de la commune de Vitrolles plusieurs milliers de lettres appelant à parrainer la candidature de son époux pour l'élection présidentielle. 2006, condamnée avec son mari pour détournement de fonds.
  20. Cédric Bégin (FN) 1999-2002, condamné pour détention sans autorisation de munitions et d'armes, condamné pour incitation à la haine raciale.
  21. Christophe Klein (FN) 1999-2002, condamné pour provocation à la discrimination raciale.
  22. Claude Jaffrès (FN) 1997, condamné pour abus d’autorité et usurpation de fonction.
  23. Daniel Simonpieri (FN puis UMP), condamné pour favoritisme, fausses factures et emploi fictif. Condamné pour harcèlement moral.
  24. Denis Monteillet (FN) 1995, condamné pour avoir inscrit plusieurs personnes de son voisinage sur la liste présentée par son parti au municipales sans les avoir prévenues. Le Conseil d’Etat a annulé les élections des conseillers municipaux FN pour « liste irrégulière ».
  25. Emilien Bonnal (FN) 1985, ex-candidat FN aux cantonales et municipales, a été  reconnu coupable de meurtre, alors qu’il collait des affiches pour le FN, pour avoir tué Abdallah Moktari, 23 ans ; qui l’avait insulté. 8 ans de prison.
  26. Francis Watez (FN) 1995, condamné pour incitation à la discrimination raciale pour avoir collé des affiches proclamant : "Musulmans, Barbaresques, Algériens, terroristes ou non, tous dehors" et "Refuser l’intégration de ces sauvages est un devoir national". (2 ans d’inéligibilité et 50 000 F d’amende).
  27. François Nicolas-Schmitt (FN) 1997, condamné pour détournement de fonds.
  28. Gilles Lacroix (FN) 1997-1997, condamné pour complicité de violence en réunion, avec arme et préméditation et pour complicité de destruction de biens.
  29. Georges Theil (FN) 2001,  condamné pour contestation de crimes contre l'Humanité. 2004-2006, de nouveau condamné pour contestation de crimes contre l’humanité.
  30. Guy Cannie (FN) 2009-2011, condamné pour escroquerie en bande organisée.
  31. Jacky Codvelle (FN) 1990, condamné pour avoir mis le feu à la voiture du député du Rhône et maire PS de la ville, Jean Jacques Queyranne pour fêter le 14 juillet.
  32. Jacques Bompard (FN) 2008-2010, mis en examen pour prise illégale d’intérêt.
  33. Jacques Coutela (FN) 2011, mis en examen pour incitation à la haine raciale suite à son apologie d’Anders Behring Breivik, auteur des attentats d’Oslo.
  34. Jean Holtzer (FN) 1990, ex-candidat FN aux cantonales a été reconnu coupable de vol à main armé pour avoir braqué une banque (8 ans fermes). Cet ancien avocat général avait un jour réclamé la peine de mort pour une histoire identique.
  35. Jean-Marie Le Chevallier condamné en 2003 pour subordination de témoin.
  36. Jean-Claude Poulet (FN) 1992, condamné pour avoir battu sa femme pendant quinze ans pour "la stimuler au travail... Il fallait que je la stimule assez fréquemment"
  37. Jean-Marc Maurice (FN) 2004 à 2009- 2010 à 2011, 6 condamnations. Condamné pour outrage à agent dépositaire de l'autorité publique, vol, escroquerie, banqueroute, travail dissimulé et non déclaré, abus de bien sociaux.
  38. Jean-Marie Le Chevallier (FN), condamné pour subornation de témoin dans l'affaire du meurtre de son directeur de cabinet.
  39. Jean-Yves Douissard (FN) 1999-2002, condamné pour incitation à la haine raciale.
  40. Jean-Yves Le Gallou (FN) 1991-1998, condamné pour provocation à la haine raciale.
  41. Joël Klein (FN) 1998,  condamné pour coups et blessures sur un Nord-Africain.
  42. Laurent Mirabeau (financier de JM LePen) 1994, condamné pour escroquerie et exercice illégal de la profession de banquier.
  43. Louis Aliot (FN) 2008, condamné pour diffamation.
  44. Louis de Noëll (FN) 1997, condamné pour détournement de fond. Il avait utilisé de l’argent de la société dont il est le gérant pour s’acheter un appartement à Paris, un autre à Perpignan et une villa sur la mer. 1 an avec sursis et 50000F d’amende.
  45. Marc Georges (FN) 1995, condamné pour avoir blessé par balle un jeune homme.
  46. Marc Lyoen (FN) 1997, condamné pour avoir employé des clandestins. 2008 : Candidat régulier du F.N condamné cette fois pour fraude au RSA. L'ancien dirigeant départemental du FN devra payer une amende de 500 euros et rembourser 15 000 euros au Conseil Général de Maine et Loire.
  47. Marcel Mazières (FN) 1995, condamné pour avoir envoyé à un professeur de philosophie une lettre anonyme injurieuse. Extrait : « Vous transformez nos classes en goulag politique, votre aspect physique est disgracieux et, apprenant que vous êtes homo, cela est risible ».
  48. Marine Le Pen (FN) 2008, condamnée pour diffamation.
  49. Pascal-Bernard de Leersnyder (FN) 1991,  condamné pour actes de torture sur un enfant de cinq ans. reconnu coupable de violence sur mineur pour avoir appris l’allemand au fils de sa compagne à coup de poing (jusqu’au sang) et pour lui avoir plongé la tête dans les WC ( "Il n’était pas digne de la salle de bains" ). 13 mois de prison dont 10 fermes.
  50. Patrick Bassot (FN) élu dans le Vaucluse 2012, a été condamné à 1.000 euros d’amende pour « incitation à la discrimination, à la haine et à la violence à l’encontre des immigrés ».
  51. Patrick Binder (FN) 2010-2011, condamné pour injure publique et provocation à la haine raciale. 2004-2005, condamné pour injures racistes en public.
  52. Philippe Bernard (FN) 2004-2008, mis en examen pour faux et falsification, abus de confiance et escroquerie.
  53. Philippe Viard (FN) 1998, mis en examen et probablement condamné depuis pour discrimination en raison de l'origine, de l'appartenance ou la non-appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation ou une religion non déterminée. Condamné pour injures et pour délit de fuite après avoir renversé un enfant.
  54. Pierre Van Dorpe (FN) 1989, condamné pour avoir tiré à l’aide de son fusil à pompe sur un groupe de jeunes d’origines maghrébine en blessant au dos l’un d’eux parce qu’il faisait trop de bruit. Le FN lui paye ses 15 000F de caution. 15 mois avec sursis.
  55. Raynald Liekens (FN) 1994, condamné pour le meurtre d’une juive. Il a déclaré : « Elle était plus gentille avec moi que personne ne l’avait été jusque-là. Mais, quand j’ai appris qu’elle était juive, j’ai décidé de la tuer car les juifs sont les ennemis de la race blanche ».
  56. Richard Jacob (FN) 2010-2011, condamné pour outrage et rébellion.
  57. Roger Fabregues (FN) 1996, condamné pour trafic de drogues. Il avait profité d’un voyage au Maroc pour importer du haschisch (2 ans de prison).
  58. Sylvain Ferrua (FN) 1996, condamné pour proxénétisme 1 ans avec sursis et 50000 F d’amende.
  59. Tanguy Deshayes (FN) 2008-2009, mis en examen pour menaces de mort, il a confirmé en être l’auteur. Quelques années auparavant il avait été condamné pour bagarre ainsi que pour port d'arme.
  60. Valls et André (FN), condamnés pour violence avec arme.
  61. Xavier Voute (FN) 1997, condamné pour avoir aspergé de gaz lacrymogène des militants de Ras l'Front (mouvement anti-FN).
  62. Yannick Lecointre (FN) 2010-2011, condamné pour trafic de drogue (transport, détention, acquisition, cession et emploi non autorisés de stupéfiants).
  63. Jean-Marie Le Pen (FN) : reconnu coupable par le tribunal administratif de fraude fiscale (Redressement de 1,4 Millions de Francs), reconnu coupable d’apologie de crime de guerre dont la déportation pour l’édition d’un disque sur lequel on peut entendre "un hymne du parti nazi" et "Vive Hitler", reconnu coupable d’antisémitisme insidieux, reconnu coupable de banalisation d’actes jugés constitutifs de crimes contre l’humanité (11/10/1989) pour avoir qualifié les chambres à gaz de "point de détail" de la 2ème guerre mondiale, reconnu coupable de captation d’héritage, 5000F à verser, reconnu coupable d’agression d’un candidate socialiste, 3 mois avec sursis, 20 000F d’amende, 2 ans d’inéligibilité, reconnu coupable d’avoir tenu des propos sur l’inégalité des races avec B.Megret. Condamné à verser 10 000F a L’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France) et à publier à ses frais le jugement dans 3 hebdomadaires (30 000F par publication).

 

  • Liste de ses condamnations de Jean-Marie Le Pen:

  • 1960, condamné pour menaces de mort proférées à l'encontre d'un commissaire de Police.
  • 1964, condamné pour coups et blessures volontaires.
  • 1969, condamné pour coups et blessures volontaires.
  • 1971, condamné pour apologie de crime de guerre.
  • 1986, condamné pour antisémitisme insidieux.
  • 1986, condamné pour apologie de crimes de guerre dont la déportation.
  • 1987, condamné pour provocation à la haine, à la discrimination et à la violence raciale.
  • 1991, condamné pour  trouble manifestement illicite à l'ordre public.
  • 1991, condamné pour banalisation de crimes contre l'humanité et consentement à l'horrible.
  • 1992, condamné pour diffamation.
  • 1993, condamné pour injure publique.
  • 1995, condamné pour oublis de plus-value boursière et sous-estimation de loyer.
  • 1996, condamné pour avoir tenu des propos ayant gravement porté atteinte au président du tribunal d'Auch.
  • 1997, condamné pour avoir injurié l'association Ras l'front (mouvement anti-FN) de « mouvement de tueurs de flics ».
  • 1997, condamné pour avoir injurié le président de SOS-Racisme.
  • 1997, condamné pour banalisation de crimes contre l'humanité et consentement à l’horrible.
  • 1998, condamné pour injures publiques et violences sur personne dépositaire de l'autorité publique dans l'exercice de ses fonctions.
  • 1998, condamné pour avoir présenté une tête en carton à l'effigie de Catherine Trautmann.
  • 1998, condamné pour avoir déclaré « Je crois à l'inégalité des races ».
  • 1999, condamné pour incitation à la haine raciale et apologie de crime de guerre.
  • 2002, condamné pour avoir reproduit sans autorisation un reportage de treize photographies prises par l’AFP.
  • 2004, condamné pour provocation à la haine raciale.
  • 2005, condamné pour incitation à la haine raciale.
  • 2008, condamné pour complicité d'apologie de crimes de guerre et contestation de crime contre l'humanité.

 

Il est intéressant de constater que plus le curseur se déplace à droite et à la droite extrème, plus les crimes de sang, la descrimination de l'autre apparaissent .

Si pour le PS, la plupart des affaires relèvent d'affaires de fric voir de diffamation, pour le F-Haine, ce sont des affaires de crimes de sang avec des condamnations plus lourdes , crimes que nous avons avec une proportion importante aussi à l'UMP.

 

Il manque dans cette petite compilation : le PCF, les partis d'extrême gauche, les écolos, le centre mais comme leur poids électoral est beaucoup plus faible quoique certaines affaires comme les diamants de Bokassa ou autres avions renifleurs sont un peu loin..

Il manque aussi mais c'est voulu l'ensemble de "l'oeuvre" à Sarkozy et là nous pourrons peut-être faire un paralléle à Jean-Marie Le Pen.

 

Repost 0
Published by jakin - dans La politique
commenter cet article
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 07:32

Au moment où le souhait exprimé par certains de rejoindre l'Europe ensanglante l'Ukraine, le désenchantement gagne les peuples de l'Union européenne et place l'avenir électoral prochain sous la double menace de l'abstention et des populismes. De crise en crise, l'Europe forgée pour promouvoir un idéal de paix et réconcilier les peuples entre eux, est devenue le bouc-émissaire de tous nos maux.

L'Europe économique née avec le marché commun, dans une période où elle n'était encore qu'au seuil de son redressement, s'est retournée à l'heure de la mondialisation, de la monnaie unique et du financement de l'économie par les marchés, contre les peuples auxquels elle devait apporter un supplément de bien être.

Ce constat ne saurait faire oublier que l'Europe n'est que la somme des Etats qui la composent et que ses réalisations ne sont que le fruit des choix ou des non choix effectués par ceux qui nous gouvernent, collectivement responsables de ce point de vue.

Si la crise actuelle n'est en rien comparable à la terrible dépression des années trente ou à la dévastation provoquée par la Seconde Guerre mondiale, il n'empêche qu'elle plonge jour après jour des populations toujours plus nombreuses dans la détresse et la misère. Or les peuples ne sauraient être indéfiniment les variables d'ajustement des errements du passé et du présent.

Le moment est venu de réinventer l'Europe, de remettre l'homme au centre d'un projet à reconstruire qui en aucun cas ne saurait se confondre avec le respect d'un quelconque pourcentage de déficit public. Avant d'être un marché, l'Europe est une culture, un espace de civilisation que la philosophie des Lumières a portée à son zénith. C'est donc dans sa capacité à formuler un nouveau projet humaniste que l'Europe reconquerra les esprits et les cœurs.

Cette ambition ne saurait pour autant faire oublier les nécessités des temps présents, l'urgence à élaborer le New Deal que d'autres surent mettre en place dans le passé pour sortir des chemins du désespoir.

Mission impossible? Non, si les volontés politiques prennent conscience des exigences que dicte l'intérêt général, par-delà les diverses contraintes, relatives et contingentes, qui tétanisent aujourd'hui les décideurs.

Les Francs-Maçons ne peuvent que se mobiliser au service d'un tel projet tant il correspond aux valeurs et aux idéaux qui sont les leurs. Et ils ne manqueront pas à l'appel. A condition toutefois que les élections du 25 mai ne tuent pas définitivement toute forme d'espoir!

Daniel Keller

Repost 0
Published by jakin - dans La politique
commenter cet article
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 14:11
Le Grand Orient de France appelle à "faire front contre le vote extrémiste" pour les européennes du 25 mai prochain. Est-ce que cela sera suffisant ?
Les locaux du GODF.Les locaux du GODF. © FAYOLLE PASCAL / SIPA

Les francs-maçons du Grand Orient de France (GODF) et d'autres obédiences libérales européennes appellent à "faire front contre le vote extrémiste" lors des élections européennes, dans un communiqué publié mardi. L'extrême droite devrait arriver en force dans le prochain Parlement européen, à l'issue du scrutin qui aura lieu en France le 25 mai. Le GODF, première obédience maçonnique française avec plus de 50 000 membres revendiqués, a signé le week-end dernier à Athènes "un appel à faire front contre le vote extrémiste". Le texte a été cosigné par la grande loge mixte de Grèce, pays où a émergé un parti néonazi Aube dorée et qui a reçu le soutien des obédiences maçonniques libérales présentes dans plusieurs pays de l'UE, selon un communiqué du Grand Orient.

"Le précieux espace de paix sauvegardé sur le continent depuis un demi-siècle pourrait se fissurer gravement devant la montée des séparatismes, de la xénophobie et des communautarismes", écrivent les signataires. "L'indifférence de beaucoup, s'ajoutant à l'hostilité de certains, pourrait contribuer à favoriser l'abstentionnisme et les votes extrêmes", disent-ils." L'Europe serait mise alors entre les mains de celles et ceux qui en souhaitent la disparition", ajoute le texte. "La construction des valeurs indivisibles et universelles de dignité, de liberté, d'égalité et de solidarité que l'on retrouve dans les principes fondateurs de l'Union européenne mérite plus que jamais toute notre attention et tous nos efforts", souligne l'appel d'Athènes.

Repost 0
Published by jakin - dans La politique
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 09:01
Les Obédiences maçonniques signataires appellent leurs membres, ainsi que tous les Citoyens, à élire leurs députés au Parlement européen le 25 mai prochain et à ne pas s’abstenir. Cet appel se fonde sur le socle des valeurs et principes que les Francs- Maçons défendent et ont toujours défendus : la liberté, l’égalité, notamment l’égalité entre hommes et femmes, la fraternité, la démocratie, la laïcité. En effet, nombre de Citoyens sont déçus par les orientations et le fonctionnement actuels des institutions européennes. Ils s’en détournent et s’en désintéressent. L’Europe ne fait plus rêver. Elle est accusée de tous les maux. Ceci pourrait conduire à une abstention record ou à un vote de protestation en faveur des candidats représentants des mouvements ou partis extrémistes, populistes, europhobes voire racistes, antisémites, homophobes...

Une représentation importante de ces mouvements, confortée par une abstention massive, présenterait un risque sérieux de blocage de tout progrès. Elle ouvrirait la voie à une régression des droits, de la liberté et de la démocratie dans toute l’Union européenne. Elle constituerait une menace pour les valeurs et principes humanistes sur lesquels repose la paix dans laquelle, les membres de l’Union Européenne vivent depuis 60 ans. Si voter est un Droit, c’est aussi un Devoir Civique. "

Fédération française de l'Ordre Mixte et International "Le DROIT HUMAIN"
Grande Loge Féminine de France
Grande Loge de France
Grand Orient de France
Grande Loge Mixte de France
Grande Loge Féminine de Memphis Misraim.

Repost 0
Published by jakin - dans La politique
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 20:02

Ce matin, dans mon chalet , avec la vue des Pyrénées enneigées , j'ai un goût de cendres dans la bouche.

  • Amer: parce que le F-Haine va faire la preuve de son non-intérêt des français avec tout ce que cela comporte de remise en cause des valeurs de notre république: liberté, égalité, fraternité. Ces nazis n'ont pas de programme ou plutôt faire revenir les français 74 ans en arrière du temps de l'état français de Pétain
  • Amer: parce que la vieille droite réac (même à 26 ans pour certains) est de retour avec son lot de remise en cause du bien vivre ensemble: un exemple le neuneu Bayrou à Pau ou Garrigue à Bergerac. Et que dire à Lacanau , la jeunesse peut être trés vieille.
  • Amer: car j'ai entendu des membres de mon parti (le PS depuis 67) dire les mêmes conneries, avoir une langue de bois solférinesque et y croire (interview de Désir ce matin à France 2 par ex)
  • Amer: car depuis 2 ans, l'élection de Hollande était basée sur la reconciliation entre les politiques et les français : rigueur, ethique, âr des mesures crédibles: cumul des mandats mis aux oubliettes, statut des élus disparu dans les nuages, affaires Cahuzac/Guerini et maintenant affaire Benguigui , existences de dynasties et baronnies .  petits valets muscadins des cabinets qui eux, ont la "vérité" et qui font n'importe quoi... Tout cela rappelle du sarkozy dans le texte.
  • Amer: car faire une politique de droite en s'étant fait élire à gauche , nous faisons fort. C'est du Guy Mollet dans le texte!!
  • Amer: car nous avons les journalistes surtout à la TV encore plus neuneus, ce n'est même plus de la publicité pour le F-Haine, c'est un appel de la part des journaleus à flinguer l'autre, l'autre celui qui est pauvre, celui qui n'est pas blanc de peau de peau de Neuilly etc

Je suis un peu con;.. car j'ai encore espoir en la France...

Nous avons vu suffisamment des défaites pour savoir que la gauche de la liberté , de la fraternité et de l'égalité sera de retour.

Repost 0
Published by jakin - dans La politique
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 11:12

Ses valeurs à gaucheLa liste d’Olivier Baccialone a 51,8 ans de moyenne d’âge.© PHOTO 

PHOTO E. V.


Soutenu par la députée socialiste Pascale Got qui le présente en « homme d'expérience, compétent et ouvert d'esprit » et même s'il dément avoir été piloté par le Parti socialiste pour faire campagne aux municipales à Lacanau, Olivier Baccialone annonce porter dans son programme les valeurs de la gauche… mais pas seulement. « Ce programme porte les valeurs de Lacanau, le patrimoine architectural, environnemental et culturel, le plaisir d'être ensemble, d'habiter ici, le dynamisme de son réseau associatif et l'envie de construire une économie créatrice de richesse et d'emplois. »

Pour ce faire, Olivier Baccialone entend associer la population à la réflexion communale. « Faire appel au savoir-faire et forces vives du territoire. »

Ses promesses

Question mobilité, le candidat opte pour la mise en place d'une navette entre Lacanau ville et l'océan. Et la réduction de l'empreinte écologique avec le covoiturage, économiser l'énergie ou la production partagée.

Il assure ensuite de son soutien aux associations, à la création d'une Maison médicale, et fait la promesse d'une politique culturelle « exigeante, rassembleuse, éclectique », de la création d'une halte-garderie et d'une piscine couverte.

Enfin, montrant du doigt une négligence dans le dispositif de préventiondes problèmes d'inondations, d'incendies, de recul du trait de côte ou des noyades il propose d'y remédier par l'information, l'entretiendes réseaux de lutte contre ces risques.

Il restera les réunions publiques du 18 et 25 mars à 20 h 30 (salle des fêtes et salle L'Escoure) pour en savoir d'avantage sur les moyens de ses ambitions.

Erika Valette   Sud ouest du 12 mars.

Que dire de cette élection à Lacanau:

  • 2 listes qui se disent apolitiques mais d'un apolitisme  à droite et qui développent les valeurs de la droite : tout pour moi , rien à l'autre
  • 1 liste qui représentent des valeurs à gauche: sur le bien vivre ensemble, la liberté des associations, les valeurs de la devise républicaine

Les canaulais qu'ils soient natifs de cette commune ou du Médoc, qu'ils soient nouveaux/anciens de cette commune  doivent savoir ce qu'ils veulent:

  • continuer à construire n'importe quoi avec des "signal" en puissance
  • brader encore le patrimoine local
  • laisser ceux qui restent sur le bord du chemin sans pouvoir habiter décemment dans leur lieu de vie 
  • continuer à vanter les belles promesses avant élection avec croquis édilique etc

ou alors, :

  • les canaulais veulent que leurs associations vivent,
  • tous les canaulais peuvent vivre chez eux décemment
  • avoir les services publics de proximité necessaires
  • avoir des écoles qui se développent en concertation avec les services du département, les communes limitrophes avec une laïcité renforcée,
  • protéger notre nature, notre bien commun....

Alors là , il n'y a pas photo entre un maire autoritaire de type droite extrême vivant dans sa bulle et lassant même ses propres amis (2 premiers adjoints de remercier)  , le petit Sarko du Médoc (tantot à gauche, puis modem, puis "faisant la chasse" aux gens du voyage) et un homme de gauche qui a fait la preuve de son efficacité.

Baccialone représente la chance de Lacanau

 

Repost 0
Published by jakin - dans La politique
commenter cet article
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 08:14

Article de Sud-ouest  le 16 décembre, article où , finalement, nous n'apprenons rien que ne disait la rumeur.

Si peut être l'écharpe bleue. Non ce n'est pas une écharpe bleue marine mais cela s'en rapproche . Et puis il n'y a pas de liste mais ceux ou celles qui apparaissent , sont un peu ? beaucoup "has been".

Bon , juré c'est le dernier mandat. Bon juré, "on" n'augmentera pas les impôts . Bon juré, "on" ne construira pas plus. Bon juré, "on" est apolitique de l'extrême apolitisme . Ben voui , "on a laissé la carte de l'UMP.... 

Bon cela sent un peu le sapin cette déclaration....

Au fait qui paye le cabinet de COM? le cabinet d'avocats ou la mairie?

Par ailleurs, il est fait état de cohésion... Aie aie, c'est la cohésion qui a si bien marché avec les démissions lors du 1er mandat et la mise à l'écart des adjoints au 2ième mandat???

Dernier "truc", je ne savais pas qu'il existait à Lacanau une radio braguette!!! Be carefull, cette radio braguette est-elle  animée par la mairie actuelle?


Une annonce en couleur

Jean-Michel David, maire sortant de Lacanau, sera bien candidat pour un ultime mandat. Il l’a annoncé samedi matin aux côtés d’une trentaine de ses soutiens. Si quelques noms émergent, Jean-Michel David préfère faire taire les rumeurs. Il ne dévoilera la liste de ses colistiers que courant janvier

Autour de Jean-Michel David, quelques anciens et beaucoup de têtes nouvelles, arborant l’écharpe bleue de la cohésion.|| photo e. v.
(photo e. v.)
2 sur 2
Autour de Jean-Michel David, quelques anciens et beaucoup de têtes nouvelles, arborant l’écharpe bleue de la cohésion.
 
EN CAMPAGNE

Pour la campagne, la liste portée par Jean-Michel David sera accompagnée par un cabinet de communication. Une première pour le maire sortant.

Le cabinet en question, l’agence Ka2, est basé à Bordeaux dans le quartier des Chartrons. Elle s’occupait déjà de la communication de Bruno Lafont, maire de Biganos et président du syndicat des sylviculteurs.

Pour Philippe Abram, gérant de Ka2 : « les problèmatiques liées à la fôret seront incon”tournables durant le prochain mandat. »

L’annonce était soignée. Dotée d’une nouvelle stratégie de communication, (voir encadré), l’équipe municipale sortante s’est réunie samedi matin au restaurant le Kayoc. La trentaine de personnes -élus et soutiens déclarés-arborait une écharpe bleue. L’écharpe pour souligner « la cohésion au sein de l’équipe ». Le bleu en référence à l’Océan, symbole de Lacanau.

N’y trouvez pas de connotation politique, l’ancien encarté à l’UMP a bel et bien coupé les ponts avec son ancien parti. La pause fiscale sur laquelle s’est engagée l’UMP ? Jean Michel David ne « se sent pas concerné », sans toutefois préciser la teneur des prochains impôts locaux. Quant à la possibilité offerte aux maires de fixer eux-mêmes le montant des P.V de stationnement, le maire sortant s’est abstenu de répondre.

Après un dernier mandat axé sur l’investissement en équipements - 74 millions d’euros dépensés. Le maire sortant s’est surtout félicité d’un budget maîtrisé. L’année 2014 sera une année charnière aux yeux de l’équipe sortante. « Nous appliquerons les mêmes recettes : méthode et rigueur »

Sévère mais moins brutal

D’abord articulée autour de « l’esprit de cohésion » de la future liste, la conférence a pris petit à petit une tournure plus personnelle.

Oui, en cas de réelection, Jean-Michel David tirera bien sa révérence. « 2001-2020, il faut savoir passer la main ». Questionné à plusieurs reprises sur son programme à venir, l’ancien avocat est resté fuyant sur le sujet, préférant mettre l’accent sur des questions de style. « J’ai pu être brutal, j’ai appris à corriger un tempérament un peu fort. Pour se mouler dans l’intérêt, il faut travailler la forme. »

Néanmoins, un axe fort du programme de « Lacanau à cœur » devrait prendre forme autour des services à la personne. « Durant le mandat actuel, nous avons misé sur les équipements pour les enfants. Le prochaine priorité sera donnée à la mobilité. Il faudra réussir à mutualiser les moyens de transports . » détaille le maire en marge de la conférence.

Enfin, le maire sortant s’est engagé à plus de sévérité pour combattre les nuisances quelles soient sonores ou visuelles. « Les arrêtés municipaux et préfectoraux existent. Ils seront rigoureusement appliqués. »

Un groupe d’apparence soudé, un mea culpa sobrement prononcé, un programme encore tenu secret, Jean-Michel David tenait à faire une entrée en campagne prudente et maîtrisée.

La liste des 27 reste à élaborer

Ce samedi 14 décembre au matin, une trentaine de personnes sont venues marquer leur soutien à Jean-Michel David lors de l’annonce de sa candidature aux prochaines élections municipales. La liste définitive sera officialisée courant janvier.

Le groupe en question

Comme une réponse aux attaques de certains, qui lui ont reproché lors de la récente démission de son 1er adjoint, Romain Marcet de « vouloir diriger seul », le maire a vouluinsister sur l’idée de groupe et de réflexions collégiales qui sont en train d’être menées en réunions de travail. « Les grands axes de la campagne, affichés ce jour, ont été déterminés en groupe… c’est le fruit du travail de tous. Je suis très satisfait de la cohésion de ce groupe ».

Pour autant, la liste des 27 n’est pas arrêté, le maire sortant se refusant à en dire plus. La seule constatation possible était la présence d’une dizaine de personnes de l’équipe actuelle aux côtés de Jean-Michel David ; parmi les adjoints en poste Jean Dupin, Jacqueline Hoffman, Lydia Lescombe et les conseillers municipaux Mario Chancollon, Jean Carrel-Billiard, Christiane Blatch, Frédéric Hauselmann, Denis Lagofun, Michèle Fortin, Marielle Fourmont et Stéphanie Vasquez. L’absence de Bernard Valette, adjoint actuel à l’urbanisme, a été remarquée par un confrère sans qu’aucune réponse à cette absence n’ait été formulée par le maire sortant, celui-ci se bornant à préciser que la liste ne serait pas détaillée aujourd’hui. Si l’on en juge la présence de près de 30 personnes ce jour-là, beaucoup de nouvelles têtes devraient donc rejoindre l’équipe de Jean-Michel David. Interrogé sur l’éventuelle nomination de Jean-Yves Mas, géomètre à Lacanau et dirigeant la société Parallèle 45, au poste de premier adjoint en cas de victoire en mars prochain, le maire balaie la rumeur « Ce ne sont que des cancans de radio baguette ! ». L’intéressé présent, n’a pas fait de commentaire.

Nous n’en saurons pas plus sur la constitution de sa liste définitive, qu’il ne révélera qu’en janvier. Aucune personne présente n’est d’ailleurs intervenue lors son annonce de candidature, laissant à Jean-Michel David le soin de sa présentation.

Erika Valette

Repost 0
Published by jakin - dans La politique
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 14:40

Texte repris sur le site de Lacanau2014, site animé par Olivier Baccialone

 

Cependant nous serions bien sûr ridicules, « imbéciles heureux qui sont nés quelque part », de tirer une quelconque "fierté" au fait d’être canaulais de souche. En effet, nous n'y sommes pour rien !

Bien au contraire nous devons nous réjouir de constater que d'autres que nous aiment cet endroit et souhaitent y vivre.

Non, Lacanau ne peut pas et ne doit pas rester figé dans le passé. C’est une évidence.

Mais effacer toute trace de ce passé, c'est piétiner un héritage laissé par les générations qui nous ont précédés, et c'est grave.

L'île des Boucs, terrain de jeux idéal pour les enfants de mon époque, avec sa crique de nénuphars, le côté "Tahiti", et la façade falaise face à l'étang, "le coin Texas", où notre imagination pouvait s'en donner à cœur joie dans des scénarii à la Robinson Crusoé ?  Vendue et inaccessible, désormais cernée de grilles et de "pièges"

L'hôtel Duphil, si caractéristique de l'originalité de la station balnéaire, en accord total avec les villas anciennes était la première image, coquette, que l'on avait de Lacanau en débarquant du train de plaisir ? Le kiosque à musique, pimpant et accueillant sur la place de l'église, à la ville ? Tous deux détruits. Pourquoi ?

Ne croyez pas pour autant que je sois passéiste, je sais très bien que le Lacanau qu'ont connu mes arrière grands-parents, mes grands-parents, mes parents n'a été le même pour aucun d’entre et n’est pas le même pour moi. Je sais que notre ville doit évoluer et vivre avec son temps.

Mais pas au prix de son saccage ! Je ne parle pas de faire de notre ville un musée, je parle de ne pas la défigurer au profit de quelques nantis.

Regardez les allées Ortal : enseignes clinquantes et disparates, circulation incohérente, nuits tapageuses… Souhaitons-nous vraiment devenir un Saint-Tropez de pacotille sur la côte atlantique ? Une station que l’on qualifie facilement de mal famée, à la réputation sulfureuse à cause de ses nuits "chaudes" et agitées, de beuveries diverses et de débordements ? Vous voulez que "notre" Lacanau devienne ça, vraiment ?

Voulez-vous que l'on vende le moindre lopin de terre municipal au plus offrant au petit bonheur la chance, pour y mettre des "lotissements" incohérents, que la population quitte le matin pour y revenir le soir ?  Est-ce cela la fameuse "douceur de vivre" canaulaise ? À ce rythme, Lacanau va devenir une station anonyme et sans âme qui ressemblera à n'importe quelle autre station côtière anonyme et sans âme !

Lacanau est déjà passablement abîmée, et je crois fermement que l'urbanisme, se doit d’être un projet réfléchi et pensé, justement pour éviter d'abîmer et de rendre moche ce qui était beau. Un exemple flagrant : ces immondes bâtisses brunâtres qui barrent le front de mer, qui défigurent la plage, pour qui, pour quoi ? Pour que quelques-uns, bien à l'étroit dans leur petite cage profitent d'une vue imprenable sur l'Océan ? Beaucoup de nuisance visuelle pour rien, à mon avis. Il ne faut pas que ça dure.

Le projet que nous vous proposerons, nous gens de gauche ou simples citoyens qui nous ont rejoints, nous le voulons sérieux et réalisable. Ce sera un projet global, qui prendra en compte l’ensemble de notre territoire, qui respectera notre patrimoine, bâti ou paysager, qui le valorisera et en fera un atout, une image de marque de notre commune.

Ce projet, nous souhaitons que vous le connaissiez, le discutiez, l’alimentiez de vos suggestions, le contestiez, pourquoi pas. Rien ne sera définitif, hormis les grandes lignes stratégiques, tant que nous n’aurons pas recueilli un maximum d’avis.

Ce projet, emparez-vous-en et apportez votre pierre à l’édifice, construisez avec nous le Lacanau de demain.

 

Aller plus loin

Notre programme urbanisme

Repost 0
Published by jakin - dans La politique
commenter cet article
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 07:12

Olivier Baccialone, le patron de la section locale socialiste, conduira la liste de gauche. À six mois du scrutin, sa campagne est lancée.

Olivier Baccialone a pris la tête de la section socialiste de Lacanau en novembre 2012.

Olivier Baccialone a pris la tête de la section socialiste de Lacanau en novembre 2012. (photo J. L.)


Pour les élections municipales à Lacanau, le Parti socialiste aura bien son candidat. Ce qui ne faisait pas vraiment mystère. C’est Olivier Baccialone qui sera la tête de liste. Dans un document de présentation destiné à la population, le quinquagénaire indique que « la liste de gauche est en cours de constitution », et qu’il compte « échanger et partager » avec les habitants « pour finaliser avec [vous notre] projet municipal ».

Olivier Baccialone a donc décidé de lancer sa campagne. À six mois du scrutin, l’enjeu pour ce candidat - qui s’est installé sur la commune en 2010 - va consister en grande partie à se faire connaître des Canaulais.

Maire d’Artagnan

Ses deux adversaires déclarés, Jean-Michel David, le maire sortant, et Laurent Peyrondet, le leader de l’opposition, n’ont évidemment pas ce « handicap ».

S’il est installé depuis peu à Lacanau, Olivier Baccialone, 50 ans, n’est pas un nouveau venu en politique. De 2001 à fin 2009, il a été le maire du village d’Artagnan (500 habitants), dans les Hautes-Pyrénées. Et s’il n’est pas allé au bout de son deuxième mandat, c’était pour rejoindre le Groupe La Poste à Bordeaux, où il travaille aujourd’hui comme chargé de développement. Par le passé, son parcours politique a aussi été marqué par une expérience d’attaché parlementaire. De juin 1991 à avril 1993, il a accompagné le député socialiste du Val-d’Oise Bernard Angels. Dans son « curriculum », le candidat Baccialone affiche une formation en aménagement du territoire. Une compétence qui lui permet de revendiquer une vision à la fois technique et politique du développement d’une commune.

« Pas de vision d’ensemble »

Ses premières critiques à l’attention de l’actuelle équipe municipale sont d’ailleurs en lien avec cette thématique. « Il n’y a pas de vision d’ensemble, pas de réflexion globale sur l’aménagement de Lacanau. Je suis contre une extension non maîtrisée », avance Olivier Baccialone. Et de citer pour exemple « l’absence d’un plan de mobilité autour du nouveau collège ».

Sur un volet plus économique, le candidat observe que « le tourisme peut être ressenti comme subi par une partie de la population. Il faut transformer cette force pour faire en sorte qu’elle puisse profiter au plus grand nombre. Aujourd’hui, le tourisme ne nourrit pas assez d’emplois. Il faut davantage d’actions autour », dit-il.

Sur la question de l’érosion, Olivier Baccialone estime que la réflexion engagée par le GIP Littoral est intéressante et « qu’il sait que le maire s’implique sur cette question ». S’il le candidat PS dit comprendre « la crainte que peuvent avoir les habitants de Lacanau-Océan », il considère dans le même temps « que la station balnéaire a une chance de pouvoir redessiner un projet d’avenir et corriger les erreurs d’aménagement du passé ».

Afin de pouvoir dialoguer sur les réseaux sociaux, son équipe de campagne activera dans les prochains jours tous les outils disponibles sur la Toile. La campagne du PS à Lacanau est partie
.

Repost 0
Published by jakin - dans La politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de jakin
  • Le blog de jakin
  • : autodidacte, socialiste, hédoniste
  • Contact

Texte Libre

  • “Il n'y a qu'une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c'est la peur d'échouer.”   Paulo Coelho
  • Comme écrivait Barthes dans « Mythologies » (à l'époque du poujadisme, ce mouvement de promotion du bon sens), c'est un concept qui empêche « d'imaginer l'autre »
  • "Les prétres (rabbins,curés, pasteurs, imams,bonzes etc)ne sont pas ce qu'un vain peuple pense" , "Notre crédulité fait toute leur science"   Voltaire
  • "L'absurde n'est pas un savoir, c'est un état acquis par la confrontation consciente de deux forces. Maintenir cet état demande une lucidité et nécessite un travail, l'absurde c'est la conscience toujours maintenue d'une « fracture entre le monde et mon esprit »"  Camus
  • "Connais toi, toi-même"  Socrate
  •   "Jouis et fais jouir, sa ns faire de mal ni à toi ni à personne :voilà, je crois, toute la morale »    Chamfort
  • "Les suppositoires à la nitroglycérine sont beaucoup plus efficaces que ceux à la glycérine pure, mais se révèlent beaucoup plus bruyants."    Pierre Dac

Recherche

Des mots et maux

La laïcité fait peur:

  • Peur de rendre les gens humains
  • Peur que les humains réfléchissent à leur condition d'humain
  • Peur de rendre les petits d'hommes devenir des êtres pensants par eux-même
  • Peur de voir se cotoyer des hommes croyants et non croyants
  • Peur que les femmes et hommes aient les mêmes droits
  • Peur que le blanc, le noir, le jaune, le basané, le rouge vivent en harmonie
  • Peur que les différences sexuels existent